Qu’est-ce qu’un roman feel good ?

Classer un livre dans une catégorie n’est pas une mince affaire. Vous avez été nombreux, sur les salons du livre notamment, à me demander « qu’est-ce qu’un roman feel good ? ». Cette nouvelle catégorie littéraire fait référence aux livres qui font du bien quand on les lit.

Définition roman feel good

Le roman feel good, selon son auteur, ne se compose pas toujours des mêmes ingrédients. Si une intrigue amoureuse se trouve parfois au cœur de l’histoire, psychologie positive, développement personnel, changement important dans la vie, deuil et bien d’autres sujets sont abordés dans les romans feel good. Doté d’une dimension universelle, ce sont des livres qui aident à prendre de la distance avec des éléments tragiques de la vie :

Apporter du réconfort par la lecture

Au travers d’un roman feel good, l’auteur cherche à aider le lecteur à faire une pause dans son quotidien, à disposer d’une parenthèse pour respirer le temps de la lecture. Bref, une histoire qui emporte et un livre qui donne le sourire. Cela n’empêche pas de verser quelques larmes au cours de la lecture, des larmes d’émotion, libératrice des tensions du quotidien.

Les romans feel good sont là pour apporter une vision optimiste et positive de la vie, sans que cela n’empêche l’histoire d’être le véhicule de sujets sérieux comme les liens familiaux, l’amitié, etc.

La naissance du roman feel good

C’est en 2009 que le phénomène des romans feel good est véritablement lancé en France avec un livre plein d’humanité et plein d’humour : Le Cercle littéraire des amateurs d’épluchures de patates écrit par Annie Barrows et Mary Ann Shafer. Les livres d’Anna Gavalda au début des années 2000 avaient marqué les premiers soubresauts du genre en France. C’est pourtant en 1868 avec Les Quatre Filles du docteur March de Louisa May Alcott, ou encore en 1912 avec Papa-Longues-Jambes de Jean Webster que ce genre littéraire fait ses premières apparitions dans les pays anglo-saxons.

Aujourd’hui, les romans feel good se reconnaissaient aisément dans les librairies et sur les salons du livre avec leur couverture attrayante et colorée. Catégorie à cheval entre la littérature de divertissement et la littérature classique, un roman feel good apporte une réflexion sur la nature humaine et notre capacité à survivre à des situations difficiles. On y découvre notre capacité à se réinventer.

Dans la catégorie roman feel good, je vous propose

Ne me demandez pas pourquoi j’ai choisi d’écrire du roman feel good. Je vous avoue en avoir fait sans le savoir. C’est une amie libraire qui, au printemps 2019, pour la première fois, a posé cette étiquette sur mon troisième roman L’industrie du bonheur, après l’avoir lu. Depuis, d’autres libraires l’ont également classé dans cette catégorie que j’ai aussi adoptée pour mon deuxième roman De Mots en Mains et mon quatrième, Le Balayeur de neige.

Donner le sourire par les livres

Quelle belle ambition que d’essayer de redonner le sourire aux gens au travers des livres ! Écrire des romans feel good aurait probablement plu à Catherine, la raccommodeuse de sourire de L’Industrie du bonheur, mais ce n’est pas le futur que j’ai prévu pour elle. C’est Maureen qui se charge d’être écrivaine dans mes livres !

Vous l’aurez compris, un roman feel good n’est ni un thriller, ni un roman policier, ni une histoire de super-héros. Un roman feel good est un bonbon à lire avec un happy end. Le but n’est pas de raconter une histoire au pays des Bisounours, mais de prendre de la distance avec des événements durs de la vie et de redonner espoir aux lecteurs pouvant s’identifier à de tels moments.

Les auteur(e)s de roman feel good que j’aime

C’est avec l’un des romans feel good de l’auteure Raphaëlle Giordano que j’ai découvert ce genre littéraire sans le savoir. Ta deuxième vie commence quand tu comprends que tu n’en as qu’une m’avait entraîné dans une histoire fluide et agréable à lire que j’avais adoré !

Pour une parenthèse positive, un roman feel good est une donc une bonne idée pour échapper de son quotidien, apporter des réponses à des questions de la vie et avoir le sourire !

En dédicace au salon du livre de jeunesse de Saint-Germain-lès-Arpajon les 7 et 8 mars 2020

Le salon du livre de jeunesse de Saint-Germain-lès-Arpajon se tiendra du lundi 2 au dimanche 8 mars 2020. Pour ma part, j’y serai présente pour dédicacer mes livres, accompagnée de l’illustrateur (mon papa), Didier Chabot, pour les dédicaces illustrées :

  • le samedi 7 mars 2020 de 10h à 20h30
  • et le dimanche 8 mars 2020 de 10h à 18h.

salon du livre jeunesse

C’est extrêmement rare que l’illustrateur soit présent sur un salon du livre pour faire des dédicaces illustrées du Balayeur de neige (et pourquoi pas de mes précédents livres qu’il a également illustré). Mais il paraîtrait que le salon du livre de jeunesse de Saint-Germain-lès-Arpajon est le plus important d’Île-de-France après le salon du livre de Montreuil (93), alors cela en vaut sûrement le déplacement ! Ateliers,expositions, spectacles, auteurs en dédicace, c’est un beau programme que vous réserve ce salon du livre pour sa 21ème édition !

Affiche Salon du livre de jeunesse de Saint-Germain-lès-Arpajon
A gauche, l’affiche du salon du livre de Saint-Germain-lès-Arpajon. A droite, toutes les informations sur notre présence (à l’illustrateur et moi). Si « Le Balayeur de neige » sera mis à l’honneur, j’aurai également mes autres livres sur le stand de la librairie La Plume du Page, n’hésitez pas à demander !
Dédicace balayeur de neige
Dédicace illustrée du livre « Le Balayeur de neige » par Didier Chabot.

Pour information, en 2020, Didier Chabot, l’illustrateur du Balayeur de neige et de mes précédents livres, sera présent à seulement 2 événements :

INFORMATIONS PRATIQUES

Adresse

salon du livre jeunesse

Espace Olympe-de-Gouges
Rue René-Dècle
91180 Saint-Germain-lès-Arpajon

Accès : RER C (La Norville)
Entrée gratuite

Librairie Arpajon

Si vous nous cherchez, vous nous trouverez sur le stand de la librairie La Plume du Page d’Arpajon, entourés d’une dizaine d’autres auteurs.

Nuit de la lecture à Saint-Chéron

Hier soir, j’ai eu la chance de participer à la Nuit de la Lecture de Saint-Chéron, un événement suivi dans de nombreuses librairies et bibliothèques dans toute la en France métropolitaine, en Outre-mer et même à l’étranger.

Pour la 4ème année consécutive, cette grande fête du livre a été organisée à l’initiative du ministère de la Culture. La Nuit de la Lecture est un moment ludique et festif pour célébrer les livres et la lecture sous toutes ses formes dans les librairies et les médiathèques dans tout le pays. Jouer autour des mots, lire des extraits de nos livres préférés, rencontrer des auteurs, la Nuit de la Lecture est une soirée d’échange avec les livres !

Saint Chéron Nuit de la Lecture
Présentation de mon univers littéraire, de mon parcours et de mes livres devant 25 personnes à l’occasion de la Nuit de la Lecture de Saint-Chéron organisée dans la salle Club des Tourelles, en face de la Mairie.

Pour ma part, j’ai été invitée à Saint-Chéron pour présenter mes livres, mon parcours en tant qu’auteure et bien sûr, lire des extraits de mes ouvrages ! La soirée a commencé par la lecture de poèmes par des lecteurs se rendant souvent à la bibliothèque de Saint-Chéron, puis une conteuse nous a lu une magnifique nouvelle. Victor Hugo, Anna Gavalda, Jacques Prévert, nous avons écouté de magnifiques extraits de livres lus avec passion.

Des quiz sur Boris Vian avaient aussi été organisés pour honorer le centenaire de sa naissance, puis… ce fut mon tour !

Extrait livre Nuit de la lecture
Lecture d’un extrait de mon troisième roman « L’Industrie du bonheur » devant 25 personnes lors de la Nuit de la Lecture à Saint-Chéron.

Je dois reconnaître que je ne m’attendais pas à me retrouver devant d’aussi nombreux lecteurs… principalement des lectrices d’ailleurs, il me semble avoir compté 21 femmes et 4 hommes !

Malgré une improvisation complète, j’ai parlé d’une voix assurée pendant près d’une heure en présentant mon parcours, comment j’en été arrivée à écrire, à auto-publier, etc. Entrecoupé d’anecdotes et de questions du public, j’en ai aussi profité pour lire des extraits de chacun de mes 4 livres pour l’occasion. Je dois reconnaître que je ne connaissais pas mon texte par cœur comme certaines m’ayant impressionné à réciter de magnifiques poèmes de Jacques Prévert, notamment, un de mes chouchous.

Auteure invitée à la Nuit de la Lecture
Des dédicaces de mes 4 livres à la suite de ma présentation et de la lecture de plusieurs extraits. Les originaux des illustrations du « Balayeur de neige » pouvaient également être consultés sur la table d’à côté.

Dans un carton à dessin, j’avais également emmené l’ensemble des originaux des illustrations du Balayeur de neige et je crois bien qu’une fois encore les magnifiques aquarelles de mon papa, Didier Chabot, ont illuminé bien des regards ! Je les ai laissé à disposition des mains et des yeux des curieux pendant que je dédicaçais mes livres en fin de soirée.

La Nuit de la Lecture de Saint-Chéron s’est ainsi conclue sur de beaux échanges avec les lecteurs, des remerciements pour ma présentation passionnée et de bons petits gâteaux.

Lecture auteure Saint Chéron
Affiche de l’événement : Nuit de la Lecture 2020 à Saint-Chéron

Tous mes remerciements à Martine Roosens, adjointe à la Culture, et aux bibliothécaires de la bibliothèque municipale de Saint-Chéron pour m’avoir invité en tant qu’auteure à la Nuit de la Lecture 2020 pour présenter mes livres et en lire des extraits. Ce fut une riche expérience !

Bonne lecture à toutes celles qui sont reparties avec mes livres !

Lecture à voix haute livres Mathilde Chabot
Je ne suis pas repartie les mains vides ! Quelques livres en moins dans les cartons et quelques goodies de la Nuit de la Lecture en plus en souvenir de cet événement. Un badge, un crayon et plusieurs marques-pages.

Et pour finir, voici une playlist de courtes vidéos (présentations de mes livres et lecture d’extraits) en souvenir de la Nuit de la Lecture 2020 ! Bon visionnage :

Quand mes livres inspirent… un boulanger !

C’est le 8 décembre 2019, nous sommes un dimanche. Je vais à la boulangerie du bout de la rue, comme tous les autres jours de la semaine. C’est le mois de décembre et je remarque la sortie d’un pain original pour les fêtes dans la boulangerie Pascal Gautier d’Arpajon : « La Marguerite ». J’en prends un pour faire une surprise à mon compagnon qui raffole de pains originaux, tout en me disant que cette marguerite ressemble à un flocon de neige et qu’elle s’accordera à merveille avec Le Balayeur de neige.

Avant de passer à table, je fais une petite photo souvenir que je poste sur les réseaux sociaux en identifiant la boulangerie Pascal Gautier. Mais qu’elle ne fut pas ma surprise le lendemain !

Livre Balayeur de neige
Pain « Marguerite » de la boulangerie Pascal Gautier que j’ai fait passer pour un flocon de neige pour cette photo. Un bienheureux lapsus… révélateur pou la suite !

Le lendemain matin, un message du boulanger m’attendait en commentaire de la photo : je venais de lui inspirer un nouveau pain ! Un véritable pain flocon de neige cette fois-ci.

Inspirer quelqu’un avec mes livres m’a beaucoup touché. Inspiré un boulanger chez qui je vais chercher mon pain tous les jours m’a encore plus touché !

Pain flocon de neige boulangerie Pascal Gautier
A gauche, le premier essai de Pascal Gautier pour faire un pain flocon de neige et à droite le deuxième essai. Quelques jours plus tard, ils étaient encore plus beaux !

Organisant la soirée de lancement du « Balayeur de neige » target= »none » 3 jours plus tard à Arpajon, ce fut l’occasion de mettre en avant le travail des commerçants de la ville pour l’occasion. Ainsi, une nouvelle pièce de décoration a rejoint la pièce… avant de finir dans nos estomacs dès le lendemain ! Un délice !

Pain Noël boulangerie Pascal Gautier
Pain flocon de neige de la boulangerie Pascal Gautier d’Arpajon, exposé à l’occasion de la soirée de lancement du « Balayeur de neige » organisée le 12 décembre à l’espace de coworking « Chez Mémé » à Arpajon.

Mardi 7 janvier, toujours sur les réseaux sociaux, je découvre, enchanté, que le boulanger à qui j’ai inspiré ce pain flocon de neige fait partie des heureux élus conviés au Palais de l’Elysée par le Président de la République pour la remise de la galette de l’Épiphanie ! Dans un moment comme celui-ci, le monde semble si petit !

Toutes mes félicitations à Pascal Gautier, boulanger de la boulangerie du même nom à Arpajon, qui a eu l’immense honneur de remettre la galette de l’Épiphanie au Président de la République en présence des représentants de la profession des boulangers-pâtissiers !

Nuit de la lecture à Saint-Chéron

Retrouvez-moi le samedi 18 janvier 2020 de 20 à 22 h à Saint-Chéron à l’occasion de la 2ème Nuit de la Lecture organisée par la Bibliothèque Municipale ! Au programme, notamment, une présentation de mes livres et la lecture d’un extrait du Balayeur de neige !

Une première nuit de la lecture avait été organisée à Saint-Chéron en 2019. Suite à la réussite de l’événement, la bibliothèque municipale a décidé de renouveler l’opération cette année ! L’an dernier, de nombreux lecteurs étaient venus lire des extraits de leurs livres préférés, tout cela autour de délicieuses pâtisseries et d’un bon café, accompagnés de quiz et de beaux échanges !

Nous espérons que vous serez tout aussi nombreux cette année !

Lecture auteure Saint Chéron

Premiers avis des lecteurs pour Le Balayeur de neige

Voici les premiers AVIS DES LECTEURS pour Le Balayeur de neige :

  • « Je viens de finir ton livre, j’ai adoré !! J’ai même pleuré à la fin ! C’est vraiment une belle histoire ! » — Clémentine
  • « Là, à la maternité dans la pénombre d’un réveil matinal, je commence ton bouquin. Et je le savoure vraiment beaucoup : j’apprécie les mots, les tournures poétiques, les personnages et tout le savoir que tu glisses dedans. Comment te sont venues toutes ces idées ? L’idée du pédologue, de balayer la neige… Du magicien ! Les univers sont variés, riches et nourris et en plus tu les décris avec un texte agréable à lire, c’est pas du premaché fast food, c’est une petite salade composée ! Bref tout ça pour te dire que je suis fan et merci pour le paquet entier ! Tout est hyper soigné et joli ! J’adore vraiment ton écriture la construction la formation la formulation des phrases la manière de planter les décors et les idées. Bravo ! C’est un régal : un ferrero rocher (quoique ce soit un peu lourd le Ferrero….) ! » — Joséphine
  • « J’ai terminé le livre en moins d’une semaine, très jolie histoire pleine de poésie et de tendresse, bravo ! » — Katheline
Critique livre Balayeur de neige
Photos qui m’ont été envoyées par les lecteurs à la réception de leurs pré-commandes sur Ulule. Encore un grand merci pour vos si nombreux soutiens !

La presse en parle…

Noël continue avec un article de journal dans Le Républicain de l’Essonne aujourd’hui, à propos du Balayeur de neige et de la soirée de lancement  du 12 décembre :

Article paru le 26 décembre dans le Républicain de l'Essonne à propos du Balayeur de neige.

Un livre à lire cet hiver sous un plaid

Article rédigé par Aurélie Corvisy, pour Le Républicain de l’Essonne n°3902

««« Son livre écrit en 5 mois, des pré-ventes et un concours d’écriture réussis… Pour fêter ces bonnes nouvelles, Mathilde Chabot a organisé une soirée ouverte à tous.

Une odeur de vin chaud, des billes de fausse neige au sol, des flocons en origami. Pas de doute, le thème de l’hiver est respecté pour le lancement du roman Le Balayeur de neige de Mathilde Chabot. Résidente à l’espace de co-working Chez Mémé depuis son arrivée à Arpajon en septembre 2018, la romancière de 26 ans a réuni jeudi 12 décembre famille, amis et lecteurs. «J’ai découvert son livre L’Industrie du bonheur lors de la foire aux Haricots, indique Katheline. J’ai accroché à son histoire poignante. La lecture est fluide et les illustrations sont très belles.» Pour Mathilde Chabot qui a commencé à publier en auto-édition en 2013, c’est la soirée rêvée. Grâce à la campagne de pré-commandes lancée sur Ulule, 132 livres ont été vendus. «Je suis très touchée, confie l’auteure. Parmi les acheteurs, il y a des membres de ma famille, mais aussi des personnes que je ne connais pas. Certaines ont même fait le pari d’aimer mon écriture et ont acheté mes 4 romans en même temps.» Son père, Didier Chabot, a réalisé les illustrations. «Pour la première fois, je ne connaissais pas l’histoire. Elle m’a donné des directives et nous avons réussi à nous entendre.» »»»

Vous pouvez me retrouver en dédicace à la librairie La Plume du Page d’Arpajon :

  • le samedi 28 décembre ;
  • de 15h à 18h ;
  • 4 Avenue Aristide Briand, 91290 Arpajon.

La plume du page

Un merveilleux Noël

Cette année, pour Noël, j’ai été tout particulièrement gâtée. Vous voulez savoir comment ?

Après avoir lu mon troisième roman, L’Industrie du bonheur, mon oncle, Laurent Dugleux, a été inspiré par l’histoire et ses personnages pour composer et écrire la chanson « Entre les cahiers de M ». Voici la version live et la version CD, au choix :

Version live :

Version CD :


Pourtant, il ne s’est pas arrêté là ! Avec l’aide de mon papa, Didier Chabot, et de ma tante, Christine Chabot, il n’a pas seulement composé les paroles de la chanson et des accords à la guitare, il a aussi fait l’enregistrement des différents instruments, de sa voix, etc. Tout un montage et de nombreux réglages qui ont permis de graver la piste sur un CD.

C’est Bob, qui a ensuite tiré le traîneau du Père-Noël jusqu’à moi. Un grand moment de rires partagés, je vous le garantis :

Passage du père noel
Le Père-Noël est arrivé jusqu’à moi en chien de traîneau !

Pourtant, le papier cadeau ne dissimulait pas seulement un CD ! Ma tante avait relié les paroles de la musique, parsemées des illustrations de « L’Industrie du bonheur », ainsi que des photos de leur magnifique projet ! La mise en pages a été faite par mon papa. Tout un travail d’équipe qui ne m’a pas laissé sans émotion !

Le comble pour une autrice me direz-vous, mais je n’ai pas trouvé les mots pour leur dire à quel point j’étais touchée par le projet qu’ils avaient mené ainsi sur plusieurs semaines. Touchée aussi, d’avoir inspiré ainsi des gens autour de moi, tout comme il y a quelques semaines avec le boulanger d’Arpajon et son nouveau pain en forme de flocon de neige.

Père Noel et son traineau
Voilà le magnifique livre-CD, mis en page par mon papa et relié par les soins de ma tante, qui m’attendait dans le traîneau du Père Noël !

Et là encore, ils ne se sont pas arrêtés là ! Ce n’est pas 1 mais 20 exemplaires que ma tante a relié à la main pour en offrir à ses proches. Un très beau projet dont je suis fière d’avoir été l’étincelle involontaire de départ 🙂

Après avoir longuement pleuré pendant la découverte du livre et pendant la première écoute du CD, Laurent a eu le droit à un sourire de ma part pour le live :

Auteure Industrie du bonheur
A gauche, Laurent Dugleux, compositeur de la chanson « Entre les cahiers de M ». A droite, Mathilde Chabot, auteure de « L’Industrie du bonheur », source d’inspiration pour la musique.

Et de beaux applaudissements pour finir !

Inspiration Industrie du bonheur
« L’Industrie du bonheur », le livre ayant inspiré le morceau de guitare et les paroles de la musique « Entre les cahiers de M » de Laurent Dugleux.

Quant au Balayeur de neige, il n’a pas été oublié non plus ! Les surprises ne se sont donc pas arrêtées là puisque toutes les serviettes sur la table étaient décorées avec des flocons de neige. Et, pour la première fois depuis des années, ma tante nous a fait du pain maison… en forme de flocon de neige, bien sûr ! Une très belle attention et un véritable délice !

Pain en forme de flocon de neige
Le fameux pain maison en forme de flocon de neige préparé par ma tante.

Un grand merci à ma famille pour ce merveilleux moment passé à Noël. Un grand merci pour cette belle initiative qui m’a beaucoup touché 🙂 Et j’espère que j’inspirerai encore plus de gens en 2020 !

CD Industrie du bonheur
La jaquette du CD de la piste « Entre les cahiers de M »

N’hésitez pas à me rejoindre sur Youtube pour découvrir d’autres vidéos 🙂

Interview de l’auteure et de l’illustrateur

Voici un petit retour vidéo sur la soirée de lancement de mon quatrième roman Le Balayeur de neige, ou plutôt un petit aparté de fin de soirée afin de présenter le livre et les illustrations à toutes celles et ceux qui n’ont pas eu l’occasion de venir. Vous y trouverez Didier Chabot, l’illustrateur et, moi-même, Mathilde Chabot, l’auteure. Merci à Christophe Trottier pour avoir filmé et monté la vidéo