L’Industrie du bonheur

Mathilde Chabot

Couverture L'Industrie du bonheur

Catherine ne se résout pas à faire le même métier que tout le monde. Maïwenn souffre de maltraitances psychologiques. Lorsque le destin les fait se rencontrer, la première rêve de devenir raccommodeuse de sourire, alors que le sourire de la seconde est porté disparu. Cet heureux hasard prend place sous le toit d’un inventeur bariolé, ex-horloger – désormais praticien en bobologie et mauxrologie à ses heures –, et de sa femme, une écrivaine un peu particulière.

Auteure de l'industrie du bonheur

Date de parution : 22 novembre 2013
Auteure : Mathilde Chabot
Illustrateur : Didier Chabot
Genre : Roman Feel Good et littérature
Disponible en version papier (217 pages) et en version numérique

« Je n’ai pas les mots…
Juste ton absence,
Et des cicatrices invisibles. »
– Maïwenn

Les chroniques

Je vous laisse découvrir ce qu’en pense les lecteurs. Voici tout d’abord, la chronique d’Anaïs, libraire et blogueuse littéraire (n’hésitez pas à aller faire un tour sur son site internet) !

Voir cette publication sur Instagram

 

Voici un magnifique roman que mon amie @mathildechabot_romanciere a écrit ❤️ ⠀ Elle nous offre un récit où l’écriture est réparatrice. Les mots réapprennent à sourire, à profiter de chaque instant en toute simplicité. ⠀ Maïwenn revient de loin, elle a une relation destructrice avec sa mère. Sa tête comme son corps sont à bout. Elle se laisse porter jusqu’à la plage où elle s’échoue. C’est Maureen qui l’a trouve et va tenter de la soigner. La jeune fille doit écrire son histoire puisque les mots n’arrivent pas à s’échapper, à exister par eux-mêmes. Son récit est poignant, rempli d’émotions. ⠀ Il y a aussi Catherine qui veut travailler dans l’industrie du bonheur pour rendre les gens heureux du haut de ses neuf ans. Son instituteur comme ses parents ne sont pas d’accord avec cela. Heureusement, elle ne se laisse pas faire et fait le métier de ses rêves. ⠀ C’est un inventeur bariolé qui va lui apprendre, il est le mari de Maureen. Ce couple qui donne leur temps pour combler les peurs des gens. ⠀ Les années passent, chacun poursuit sa voie et touche au bonheur entouré de gens qu’ils aiment. Le sourire est un remède qui résout beaucoup de choses même si les cicatrices sont encore là… ⠀ Ce roman est un petit bijou qu’on ne lâche plus. Le récit de Maïwenn nous touche, celui de Catherine nous apaise. Le récit est fluide, l’écriture nous séduit. ⠀ Est ce que ce roman vous fait envie ? ⠀ @mathildechabot_romanciere #lindustriedubonheur #mathildechabot #roman #bookstagram #bookcover #books #reading #lecture #feelgood #litterature #happyness #happy #write #ecriture

Une publication partagée par Anaïs (@parfum_livresque) le

Sur Babelio, voici l’avis d’une toute autre Céline, chroniqueuse littéraire du journal Haute-Provence Info…

Un livre qui fait sourire

Et pour finir (pour le moment !), voici l’avis de Joséphine, une amoureuse des livres et de l’écriture.

Une lecture dont on ne ressort pas indemne

Les marque-pages

Pour les signopaginophile – c’est un mot que j’ai découvert il y a peu de temps et qui désigne les collectionneurs de timbres – et pour toutes les lectrices et les lecteurs qui aiment glisser un marque-page entre les pages d’un livre pour ne pas l’abîmer et continuer votre lecture plus tard, j’ai créé plusieurs marque-pages :

marque-page pour collectionneurs
Un marque-page habillé de la couverture du livre.
Marque-page bord de mer
Un deuxième marque-page à l’image d’une des illustrations en noir et blanc à l’intérieur du livre.

© Dépôt légal du livre validé en mars 2019.
ISBN-13: 978-1798276150